Présentation du millepertuis et de ses bienfaits

Le millepertuis, nom scientifique Hypericum Perforatum, également connu sous le nom d’herbe de la Saint-Jean, est une plante médicinale que l’on trouve aussi bien en Afrique qu’au Moyen-Orient ou en Europe. On associe à cette plante des bienfaits miraculeux face à la dépression, aux affections de la peau et à bien d’autres troubles.
Il est utilisé depuis des millénaires comme un remède naturel efficace contre ces maladies. Encore aujourd’hui, il est largement sollicité en phytothérapie. Mais quels sont les bienfaits avérés de cette plante médicinale et qu’en est-il de sa composition et de sa posologie pour bénéficier de ces vertus ? Les réponses dans la suite de l’article !

Le millepertuis et ses propriétés médicinales

De nombreuses études ont confirmé l’efficacité du millepertuis dans le traitement de la dépression, qu’elle soit légère, modérée ou grave. D’après des études au nombre limité, il a également des effets plutôt positifs face aux troubles psychosomatiques et aux troubles de la ménopause ou encore aux problèmes en rapport avec les cycles menstruels. En revanche, ses vertus dans le traitement du psoariasis, des gliomes malins ou le syndrome des jambes sans repos restent discutables. Il peut aussi s’utiliser pour guérir l’anxiété, la nervosité, et les troubles digestifs ou encore pour soigner les contusions, les douleurs au niveau des muscles et les brûlures mineures.

Comment prendre le millepertuis ?

Pour un usage médical, il est conseillé de prendre le millepertuis sous forme de compléments alimentaires, toutes les infos sur les meilleures façons de consommer le millepertuis sont disponibles sur millepertuis-bio.fr. Ces derniers contiennent plusieurs principes actifs dont l’hyperforine, l’hypericine ou encore les flavonoïdes. Grâce à la cure de millepertuis, vous profiterez de son action antidépresseur. La posologie varie cependant selon les cas.
Important : il faut obligatoirement un professionnel pour diagnostiquer une dépression ou des problèmes liés à la ménopause ainsi qu’un avis médical avant de suivre une cure de millepertuis vu ses contre-indications et les interactions avec de nombreux médicaments.
– En cas de dépression, la dose recommandée est de 300 mg, 3 fois par jour (pour un complément contenant 3 % d’hyperforine ou bien de 0,2 % à 0,3 % d’hypericine)
– En cas de symptômes liés à la ménopause, elle est de 300 mg une fois par jour (pour un complément contenant 0,3 % d’hypericine).

Toutes les précautions pour bien utiliser le millepertuis

Le millepertuis ne provoque aucun effet indésirable grave. Il est cependant à l’origine de troubles digestifs mineurs, fatigue, maux de tête, nervosité, sécheresse buccale, allergies cutanées chez certains patients et sensibilité excessive aux rayons du soleil en cas de surdose.

Contre-indications

La prise de compléments de millepertuis est contre indiquée si vous prenez déjà des antidépresseurs de synthèse. Il y a alors un délai à respecter entre l’arrêt du traitement et le début de la cure de millepertuis. Demandez un avis médical dans ce cas-là.
Le millepertuis est aussi déconseillé aux personnes souffrant d’Alzheimer, de troubles bipolaires ou ayant des tendances suicidaires ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes. Ne prenez pas non plus de millepertuis avant toute opération chirurgicale.

Interactions avec d’autres médicaments

Le millepertuis interagit avec les antidépresseurs, les antipsychotiques, les sédatifs, les antidiabétiques, les antis cholestérols, les anticoagulants et certains anti inflammatoires, antidouleurs et antimigraineux. Il altère également l’efficacité des anovulants, de la cyclosporine et de certains médicaments utilisés dans la chimiothérapie et les traitements du sida, du foie, de l’asthme et des maladies et troubles cardiaques.

Dernières recommandations

Quelles formes de millepertuis choisir ? Les suppléments traditionnels, type teinture, tisane ou capsule sont les plus efficaces, viennent ensuite les extraits standardisés en hypericine et en hyperforine, contrairement aux extraits standardisés en hypericine seul, de moindre qualité. Pour stopper le traitement de millepertuis, diminuez petit à petit la dose pendant 1 ou 2 semaines avant l’arrêt définitif.

Articles similaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.