Les oeufs de lump

Minuscules perles croquantes en bouche, les œufs extraits du lump, un poisson qui nage dans les eaux scandinaves; sont bien moins riches en lipides que ceux de l’esturgeon (caviar) ou du saumon.

De plus, ils ont l’avantage de regorger de minéraux : phosphore, magnésium, calcium et fer.

Ils représentent également une excellente source d’oméga 3.

La petite histoire
Pêchés en Atlantique Nord, en mer du Nord et dans la mer Baltique, les œufs de lump y sont consommés depuis toujours.

En France, s’ils furent traditionnellement utilisés pour remplacer les œufs d’esturgeon, ils connaissent aujourd’hui une véritable notoriété.

  • Comment les choisir ?
    Ils sont vendus dans les rayons frais des poissonneries ou des supermarchés en semi-conserves, ou au rayon conserves de poissons. Leur couleur d’origine est le gris. C’est uniquement après saumurage et coloration qu’ils se teintent de rouge et noir brillant.
  • Comment les conserver ?
    Vous pouvez les garder en moyenne six mois au frais tant que le pot n’a pas été ouvert. Une fois entamés, ne les conservez pas plus d’une dizaine de jours au réfrigérateur.
  • Comment les cuisiner ?
    * En apéritif, sur des toasts grillés et beurrés, ou sur des blinis, avec un filet de jus de citron vert et de la crème fraîche ( ou du fromage blanc, pour une version plus light).
    * En verrines, en alternant des couches de tapenades d’olives vertes ou noires, de mousse de chèvre frais et d’œufs de lump.
    * En terrine froide, mélangés à des crevettes, des aromates et un soupçon de whisky.
    * En chantilly salée, avec des fruits de mer.
    * En sauce, mélangée à de la crème fraîche épaisse, du jus de citron  pour accompagner un filet de poisson, des gambas ou des Saint-Jacques.
    * Parsemés sur un œuf brouillé au safran présenté dans sa coquille, et servi avec des mouillettes au saumon fumé.
    * Sur une roulade de truite fumée avec un peu de mascarpone.

Articles similaires